Allergies alimentaires : urgence de communication et perspective marketing ?

Selon l’OMS, environ un tiers de la population française est concerné par les allergies. Parmi ces dernières, les allergies alimentaires, qui ont explosé à la faveur d’une nourriture industrielle ultra transformée et menacent principalement les enfants. Lait, fruits à coque, arachide, gluten, soja, œuf … La liste des aliments réactifs s’allonge, accrue par les combinaisons et les additifs.

Les allergiques doivent donc s’adapter pour éviter de consommer ce qui constitue pour eux de véritables explosifs alimentaires. Ce n’est guère évident, les étiquettes des produits étant compliquées à décrypter, les règles d’affichage opaques. Comment gèrent-ils alors leurs allergies que ce soit au supermarché, à la cantine, au restaurant ou même à la maison ? Tout est histoire de communication.

Les salons : des moments d’échanges

De manière générale, les allergies alimentaires ont tendance à isoler les personnes concernées car elles compliquent considérablement tous les moments de partage autour de la nourriture. Le principal problème demeure l’information sur la nature des produits préparés, et la méconnaissance des publics. Pour contrer ces situations inconfortables, les événements dédiés se multiplient qui visent à communiquer sur la maladie, les aliments allergènes, la manière de les éviter et de les remplacer.

Une multitude de salons différents a ainsi vu le jour ces dernières années, comme le salon Go Healthy, organisé à Paris, Marseille et Lyon, ou encore le Salon des Allergies Alimentaires et des Produits Sans. Ces événements multiplient rencontres, conférences, ateliers, le public peut ainsi faire le point sur la réalité des allergies alimentaires et l’actualité du secteur en rencontrant des médecins, des nutritionnistes, des associations mais aussi des marques spécialisées.

Les médias : une information généraliste ?

Santé Magazine, Passeport Santé, Doctissimo, Futura Sciences, … print ou en ligne, les médias spécialisés dans le domaine de la santé consacrent régulièrement des articles au sujet de l’allergie, idem pour ce qui est des sites gouvernementaux concernés. Les contenus demeurent cependant généralistes et participent de la prévention, encouragent au dépistage. En matière d’allergies alimentaires, ils ne suggèrent que peu de solutions de rechange.

Du côté des blogueurs, les sites dédiés se développent. Des personnes concernées par les problèmes d’allergies ont sauté le pas, créé leur site et commencé à raconter leur quotidien. Ainsi Papilles et Pulpilles, The Blender Girl, Les recettes d’Hugo … L’idée est de fournir des astuces, des idées de plats, de vivre au jour le jour avec son allergie alimentaire, quelle qu’elle soit. Et d’échanger des informations tout en créant une communauté fédérée sur la base de l’entraide et du partage. Certains blogueurs sont même devenus prescripteurs en conseillant des marques spécialisées.

Les blogs de marques : minimalistes ?

Les marques de l’agro-alimentaire ont longtemps ignoré le problème. Aujourd’hui, la plupart se contente d’afficher les mentions légales obligatoires sur le packaging. Cependant, suite à plusieurs scandales alimentaires et à l’évolution du mode de consommation des français, les enseignes ont saisi la nécessité d’adapter leur marketing et d’améliorer leur communication. Car il y un bassin de consommateurs important à séduire : on ne peut laisser de côté 30 % d’une population en réel besoin.

Parmi l’arsenal de moyens mis en place pour attirer ces potentiels clients, de nombreux blogs de marque ont émergé à l’image de celui de Daucy. Ces magazines communiquent sur la provenance des aliments, leur préparation, leur durabilité et leur composition. Une volonté de transparence louable, mais qui demeure encore trop généraliste pour convaincre un public qui sait combien le détail importe en matière d’allergie.

Les applications : faciliter le quotidien ?

Les start-up de la tech ont quand à elles très bien cerné le besoin. Les applications se multiplient, destinées à améliorer le quotidien des allergiques et de leurs proches, à simplifier leurs courses, leurs sorties au restaurant. Yuka, Steamsurfing, Aller-info, SpoonGuru, Allergobox … la liste s’allonge, preuve que la health tech sait s’adapter et offrir des services pertinents.

Paramétrer son profil en fonction de ses allergies pour obtenir une liste de produits adaptés et des recettes, scanner les codes barres des produits afin de repérer immédiatement et simplement les allergènes présents et de mesurer en un clin d’œil les dangers, cibler en temps réel et en géolocalisation les restaurants qui informent sur les allergènes … propulsées par la démocratisation du smartphone, les applications dédiées participent sans aucun doute d’une véritable amélioration de vie pour les personnes concernées.

————————

Le point positif de cette réflexion : la question des allergies alimentaires est aujourd’hui incontournable. Progressivement, la société s’adapte, fournit des outils pour s’organiser. Pas assez vite cependant : il reste encore beaucoup à faire, notamment au niveau des cantines, scolaires ou d’entreprise, du développement de produits adaptés … bref l’allergie alimentaire demeure une menace constante pour ceux qu’elle touche. De fait, marques et entreprises auront encore beaucoup à faire pour les soulager en leur proposant produits et services adaptés.

Enza LE FLOCH – Bachelor 3ème année – Cycle intensif – 2019-2020

Pour en savoir plus :

https://www.culture-nutrition.com/2016/04/21/intolerances-allergies-alimentaires-applications/

https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/allergie-alimentaire

https://www.sensetsante.fr/lire-signaletique-anti-allergie/

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32192

http://www.afsca.be/consommateurs/viepratique/achats/controles/

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/03/21/22131-allergies-mal-siecle#:~:text=Plus%20inqui%C3%A9tant%20encore%2C%20l’organisation,les%20enfants%20et%20les%20adolescents.

https://www.papillesetpupilles.fr/

https://www.theblendergirl.com/recipes/

https://www.les-recettes-d-hugo.com/