Conseil d’ESPien : guide de survie du communicant hivernal

Nous le savons tous, l’hiver est la période la plus dure pour les étudiants, qui se retrouvent confrontés à une équation répétitive :

froid + manque de lumière + longues journées de travail = stress + fatigue = immunodépression et maladies.

Sombre période donc que les mois de novembre, décembre et … enfin jusqu’au printemps, quoi … où s’enchaînent coups de froid, rhumes, bronchites, gastros, grippes et autres saletés épuisantes, largement favorisés par les transports, les réunions, le passage en classe, les grèves …

Mais ce n’est pas une fatalité ! Il existe des solutions pour affronter ces temps de froid sans forcément renifler/tousser/cracher/vomir. WINTER IS COMING ? Certes mais voici trois conseils pour y survivre : s’équiper – se préserver – se ressourcer. Explications.

Comment s’équiper ?

Eh oui tout est dans l’accessoire !

  • Déjà prévoir plusieurs couches de vêtements ; pour affronter le froid extérieur, ou pour survivre à la chaleur d’un métro bondé en heure de pointe, il faut savoir jouer les oignons.
  • Plusieurs couches = plusieurs options pour affronter tous les moments de la journée, depuis le froid glacial du wagon de RER à l’aube (c’est toujours mieux avec un bon gros blouson bien épais) jusqu’aux températures torrides de l’open space (où un petit haut sympa et léger sera suffisant).
  • N’oubliez pas la grosse écharpe qui protégera votre joli cou … et aménagera votre pause sieste entre deux cours (et pas pendant bien sûr) en se transformant en douillet coussin.

Bref la modulation, il n’y a que ça de vrai.

Comment se préserver ?

Quand je dis se préserver, je parle bien sûr des maladies.

  • Votre meilleur ami contre les maladies, c’est indubitablement le gel antibactérien. Essentiel après un séjour dans le métro, avant chaque repas, en sortant des toilettes … En résumé, il ne doit pas vous quitter de tout l’hiver.
  • Ensuite une petite cure de vitamines, de magnésium ou autre ne vous fera pas de mal, histoire de booster au max votre système immunitaire qui « morfle » déjà pas mal (merci les nuits blanches à bosser sur les projets, les soirées étudiantes et les happy hours – oui on a une vie en parallèle de l’école).
  • Pour faire le plein de vitamines, prévoir des denrées alimentaires, oui dit comme cela on a l’impression de partir en expédition sur la banquise avec Mike Horn … qui vous dira combien il est vital de faire une pause énergie dans la journée. Il faut donc favoriser les fruits pour faire le plein de vitamines (kiwis, clémentines, pamplemousse, bananes, abricots secs …) ou encore aller chez notre cher Pomme de Pain, installé à deux pas de nos locaux) attraper un jus d’orange pressé entre 2 cours.

Comment se ressourcer ?

L’hiver, ce n’est pas que froid, fatigue et maladie, c’est aussi beaucoup de stress et de déprime. Il fait moche, il pleut, les journées sont courtes et grises, les gens sont moroses, voire agressifs, on se sent ramolli, vidé. Et avec la charge de travail, on plie vite tandis que la motivation s’envole.

  • Il faut impérativement faire la part des choses, tracer une frontière entre travail et repos, s’accorder des moments de pauses, des moments bien-être : lecture, visionnage de séries, soirée avec les amis, sortie ciné … sachez faire un break, c’est vital. Un bon chocolat chaud, un thé avec des petits gâteaux, une sieste, du tricot, du sport … ménagez vous des parenthèses enchantées pour récupérer.
  • La règle est simple : ne surtout pas se laisser submerger par le travail. La clé est dans le planning. Séquencez et visualisez le temps, différenciez sur le papier les zones dédiées au travail et les instants de détente, pour vous ressourcer sans culpabiliser.

Bon ce n’est pas exhaustif mais c’est déjà un début. Forts de ces quelques conseils, vous voici déjà plus forts que l’hiver. Tout est dans la préparation et l’anticipation ; et si d’aventure, vous sentez la maladie vous prendre, n’attendez pas, filez chez le médecin pour ne pas aggraver les choses. Bon maintenant, vous êtes prêts ! Bon hiver à l’ESP !

Emma VELLA – Bachelor 2ème année – 2019/2020