La série interactive  : la série dont vous êtes les héros

Bonjour à tous et merci de suivre ce nouvel épisode du Podcast ou presque. Je suis Albane et voici Fleischmann. Aujourd’hui nous allons évoquer un nouveau format de série qui se développe énormément ces dernières années, à savoir la série interactive. L’épopée du Chat Potté, prisonnier d’un conte, Buddy Thunderstruck : La pile des peut-être et plus récemment Black Mirror : Bandersnatch​, You vs Wild, vous connaissez ? Chacune de ces productions Netflix illustre cette nouvelle génération de format dont le spectateur choisit la fin. Et visiblement, le concept plaît, comme va nous l’expliquer Fleischmann.

A : Fleischmann, peux-tu expliquer à nos auditeurs en quoi consiste une série interactive et depuis quand cela existe ?

F : Ce concept repose sur l’immersion du spectateur dans l’épisode. Celui-ci n’est plus passif mais décisionnaire du scénario. A chaque point clé de la série, deux choix se posent à lui et chaque choix conduit à une aventure différente, ce qui permet de recommencer l’histoire à plusieurs reprises, avec une intrigue qui varie à chaque fois. On est nettement dans la continuité des « livres dont vous êtes le héros ». Et comme tu le disais en introduisant ce nouveau Podcast ou presque, l’idée a été récemment exploitée par la célèbre plateforme de streaming Netflix.

Pourtant elle n’en est pas à son premier coup d’essai. En 2015, la websérie WEI OR DIE de Simon Bouisson et Olivier Demangel marque les esprits en décrivant un week-end d’intégration étudiant qui tourne au massacre … avec plusieurs issues possibles selon le choix du spectateur. En 2017, la série L’épopée du Chat Potté, prisonnier d’un conte offre plusieurs options pour aider le félin à s’échapper du récit. Cela a tellement marqué les esprits que Netflix a voulu proposer d’autres programmes de ce type dédiés aux jeunes adultes.

A : La formule plaît visiblement ?

F : C’est certain, les séries interactives attirent le public même si ce format crée la cacophonie au sein des journalistes dont certains sont déroutés par la complexité des différentes narrations, et dans certains cas, leur faible qualité. Ce qui plaît, c’est surtout le côté ludique, très proche des jeux vidéos, et le sentiment de contrôle.

A : Tu parles de la complexité des scénarios. Est-ce que ces séries prennent plus de temps et d’argent pour être réalisées ? Et comment les intrigues sont-elles façonnées pour demeurer cohérentes ?

F : Étant donné que le scénario varie en fonction du choix du spectateur, il faut tourner toutes les scènes et les fins possibles. Les auteurs travaillent en arborescence, avec des schémas de développement denses. Cette complexité allonge la réalisation de la série en allongeant le travail d’écriture, en multipliant le temps de tournage et de montage, let en impactant le budget qui explose. Ainsi, l’épisode de Black Mirror intitulé « Bandersnatch » a été réalisé en 35 jours, ce qui est considérablement plus long qu’un épisode classique. Mais malgré les différentes options, les scénarios sont cadrés par des points clés qui déterminent des trajets prédéfinis dans la narration. A savoir que certains choix peuvent mener à la fin prématurée de la série et le retour en arrière n’est pas possible.

A : Netflix est-elle la seule plateforme à proposer des séries interactives ?

F : Non, HBO a également proposé une série interactive, Mosaïc, sortie en 2018. Contrairement à Netflix, cette série fonctionne à l’aide d’une application dédiée. De plus, YouTube,qui a déjà expérimenté l’interactivité sur des publicités, va développer toute une équipe qui sera dédiée exclusivement à la mise en place de séries interactives. Preuve que le concept séduit et le public et les plate-formes de diffusion.

A : Peut-on y incorporer des placements de produits ?

F : Bien sûr, ces séries interactives se prêtent également aux placements de produits, de manière aussi ludique qu’originale, et c’est un intérêt non négligeable. Prenons Black Mirror : Bandersnatch, le spectateur a un moment le choix entre deux marques de céréales. Ce choix qui n’influence pas la suite du scénario est en réalité un placement de produit. Ce placement a beaucoup plus d’intérêt car le spectateur choisit la marque qu’il préfère au lieu de seulement l’apercevoir. Le fait de laisser les spectateurs choisir des produits facilite la mémorisation en allégeant la lourdeur du procédé.

A : En dehors de cet aspect purement marketing, quel est l’intérêt de proposer ce type de séries ?

F : Il s’agit déjà de se singulariser en proposant des contenus décalés et originaux, ce qui est primordial dans cet univers ultra-concurrentiel. Et c’est aussi une manière de renforcer le lien avec le public qui est ainsi impliqué dans le déroulement de l’œuvre, qui peut impacter le récit, le contrôler. Quand on voit le tollé suscité par la fin de Game of Thrones, on se dit que la formule interactive est chargée d’opportunités.

Mais il y a un autre point essentiel. Si ces séries sont divertissantes pour les spectateurs, elles constituent une vraie mine d’informations pour les producteurs et les plateformes, qui collectent ainsi des données sur leurs utilisateurs et s’en servent pour affiner leur offre. Le but est de pouvoir proposer dans le futur des séries et des marques en fonction des choix et des décisions prises par les usagers au cours du scénario. Et bien sûr, on cerne mieux les goûts de l’audience en matière d’intrigues et de thématiques, ce qui oriente forcément les choix de production à venir.

A : Bref, on n’a pas fini de voir des séries interactives, et le format devrait continuer de séduire les producteurs et les marques. Merci Fleischmann pour tes explications, et, vous chers lecteurs/auditeurs, pour votre attention. A très vite pour un nouvel épisode de Podcast ou presque !

Pour en savoir plus :

https://www.europe1.fr/culture/netflix-innove-avec-un-episode-interactif-de-la-serie-black-mirror-3829073

https://www.lexpress.fr/culture/black-mirror-interactif-un-casse-tete-pour-la-critique_2055070.html

http://www.letribunaldunet.fr/series/you-vs-wild-serve-interactive-netflix.html

https://www.lematin.ch/high-tech/Ce-que-l-on-pense-de-lepisode-interactif-de-Netflix/story/16370495

https://help.netflix.com/fr/node/62526?ba=SwiftypeResultClick&q=Interactif%20Apple%20TV

https://dailygeekshow.com/youtube-serie-interactive/

 

Albane POGGIFleischmann FRANCO PAEZ – Bachelor 2eme année – 2018/2019