L’avènement de la box, ou comment le concept de la boîte-cadeau a révolutionné le marketing

 

A l’heure où le digital renégocie les termes du commerce tel qu’ils étaient établis, de nouvelles manières de consommer sont en plein essor. C’est ici le cas des boîtes-cadeaux mensuelles, plus communément appelées « box », phénomène en plein ascension que l’équipe COMinside a passé pour vous au peigne fin.

La box : de quoi s’agit-il ?

Le concept est relativement simple : il faut payer un abonnement pour recevoir, mensuellement et à domicile, une sélection de produits concernant la thématique de la box, alimentation, beauté, culture … D’un point de vue professionnel, elles ont pour objectif de fidéliser une clientèle ciblée, grâce à un ensemble de produits intéressants, le tout à un tarif imbattable.

A qui la box est-elle destinée ?

Principalement connu des femmes, ce concept rencontre donc une cible majoritairement féminine, active et urbaine. Initialement présent dans le secteur de la beauté (Birchbox, My Little Box, Glossy Box), cet objet marketing semble cependant pouvoir se décliner dans énormément de domaines : la gastronomie, les animaux de compagnie, les voyages, les accessoires,… Cela touche donc un public de plus en plus large, et beaucoup de marques s’y intéressent. En effet, être commercialisé dans une box permet d’établir un premier contact direct avec le client, qui est dores et déjà dans le cœur de cible de la marque grâce à la précision de la thématique des produits.

Pourquoi ça marche ?

Dans un monde sur-connecté où les journées de 24h s’avèrent trop courtes, le commerce en ligne ne cesse d’évoluer pour faciliter la vie des consommateurs. Après les achats en ligne, les drive et autres services, les marques permettent désormais de sélectionner pour nous les produits que l’on veut grâce à ces boîtes sur mesures.

  • Lors de la contractualisation d’un abonnement, le client est soumis à un questionnaire permettant de mieux le cibler (ses critères physiques s’il s’agit d’une box beauté, ses goûts/allergies culinaires si c’est une gustative…) pour une offre encore plus adaptée.
  • Jusqu’au dernier moment, les destinataires ne connaissent pas le contenu de la box du mois. C’est cet effet de surprise et l’impatience qui règne quelques jours avant la réception de la fameuse boîte qui plaisent tant. Ces abonnements donnent étrangement l’impression de recevoir un cadeau chaque mois !
  • Enfin, pour garantir la fidélité des clients, les box-marketeurs mettent en place des stratégies de relations presse 2.0 efficaces : une animation sans faille sur les réseaux sociaux leur permet de créer une réelle communauté. Ce lien avec les clients génère l’aspect atypique de ce commerce car il permet de les maintenir en haleine d’un mois à l’autre, tout en glissant des indices par-ci par-là de temps en temps.

Quel avenir pour ce mode de consommation innovant ?

En plus de se développer dans un panel de secteurs d’activités, les concepteurs de box voient de plus en plus loin, en créant des concept-store dédiés. Une sorte de «  back-to-basics  » permettant de renoué un contact physique avec la cible. Birchbox a initié le mouvement en France, en ouvrant un magasin de 200m2 en plein Paris. Tout comme la box, la boutique repose sur le principe du sur-mesure à un prix imbattable : 16,90€ la sélection de 5 produits de beautés, parmi 80 au choix, triés par catégorie (cheveux, yeux, bouche…) sur de grands étalages. Cette nouvelle façon de consommer n’a donc pas terminé son
ascension, et évolue fièrement vers de nouveaux horizons, à la conquête du monde de demain.

Alexane DESSEAUX – Bachelor 3eme année – RP/Event