… Le drugstore parisien  : un concept-store pour révolutionner l’expérience client ?

Cosmétiques, papeterie, sextoys, produits « fun », snaking, lingerie, tout ça dans un même endroit ? Bienvenue au Drugstore parisien, fruit de la collaboration en mode start-up d’une marque (Casino) et d’un distributeur (l’Oréal France). Inauguré en juin dernier à l’occasion de la Paris Retail Week 2018, ce concept store d’un genre nouveau est situé dans les 6° et 9° arrondissements de notre belle capitale.Ou quand la ville-lumière accueille les premiers magasins d’opportunité ?

Zoom sur le « …Drugstore parisien »

Le Drugstore parisien avec trois points de suspension devant ? Espace de 330m2 ultra-design, 4500 références (accessoires ludiques, produits en format mini, idées cadeaux), 285 marques différentes dont de nombreuses exclusivités, des noms de gammes accrocheurs comme « premier rencard », « positive attitude » ou encore « sea, sex & sun », et des tarifs à la portée de toutes les bourses : tout est ici fait pour répondre aux petits besoins quotidiens des urbains.

Sa directrice générale Cécile Guillou qualifie ce site multi-marques et multi-catégories comme « un lieu démocratique, libre et décomplexé qui twiste la beauté en y apportant des produits et des services autour du bien-être ». Le plus du concept ? Des services beauté (bar à masques, bar à ongles, à sourcils, maquillage flash) mais aussi urbains (consigne à clés, pressing et retouches, dépôts et retrait colis, presse quotidienne, coiffeuse en libre service, espace de luminothérapie, machine à thé/café ou jus pressé, cireuse à chaussures), bref un véritable lieu de vie, original, accueillant et attractif !

Dans une ville regroupant 7 millions d’habitants sans arrêt en recherche de nouvelles idées et d’innovations, débordant de multiples envies, ce concept store donne une vision du monde de demain … Et pour donner l’opportunité à tous les métropolitains overbookés de venir tester cette nouvelle expérience retail et de shopper les dernières tendances chacun à son rythme et à sa fantaisie, le Drugstore parisien est ouvert tous les jours sur d’importantes plages horaires, proposant une ouverture mensuelle exceptionnelle de 24h, un véritable événement où l’usager a le plaisir de vivre des animations et des activités exclusives.

Le secret d’un concept store à succès ?

Bref, … le Drugstore parisien est l’essence même du point de vente multi-marques à la sauce millennials, et comme ses alter ego, le secret de sa réussite repose sur deux ingrédients incontournables.

  • Primo : allier produits et services

Des produits des plus communs aux plus originaux, repérés chez des créateurs ou des marques exclusives pour enrichir un concept implanté au cœur des tendances du lifestyle : voici le combo-parfait pour diversifier l’offre et la rendre alléchante. Alliant produits et services, à l’inverse des boutiques classiques, ces lieux inédits abordent l’offre différemment en proposant un choix inspiré par l’exigence du sur mesure. Ainsi, les points de vente de ce genre excellent pour déclencher les achats impulsifs, spontanés ou coup de cœur et, de fil en aiguille, faire déculpabiliser le consommateur dans son acquisition.

  • Secundo : créer une expérience de vente séduisante

Selon les concept-stores, la clé d’une expérience client réussie réside d’abord dans un parcours d’achat varié, générateur de « moments plaisirs » pour répondre à tous les goûts. Il s’agit de jouer sur l’émotion pour influencer les comportements d’achat des urbains par le biais du marketing sensoriel, en intégrant à la stratégie lart de vivre du consommateur. De plus, pour correspondre à l’ère du temps, un lieu digitalisé est primordial : wifi gratuit, bornes de recharge smartphone, caisses automatiques et mobiles … le tout doit être en accord avec les consommateurs ultra-connectés d’aujourd’hui.

  • Tertio : une démarche d’ego-système

Face à une conception du retail où les besoins du consommateur sont parfaitement ciblés mais le consommateur parfois oublié, les concept-stores réinventent la donne : valorisation et reconnaissance de son être et de son statut sont l’objet du challenge. Le principe n’est pas de faire adhérer les consommateurs aux « valeurs » des marques auxquelles ils s’intéressent, mais de leur donner la possibilité de véhiculer par eux-mêmes et leurs « identités » le message qu’ils veulent transmettre via leurs achats. L’humain est placé au cœur du concept.

En adoptant une telle stratégie, dans laquelle chaque consommateur se retrouve et se découvre, les concept-stores placent l’individualité de chacun au centre de leur univers d’achat : technique marketing qui tend peu à peu à transformer le « client roi » en « client moi «  et c’est ce qui fait toute la force de cette nouvelle approche en passe de se généraliser.

Pour en savoir plus :

http://www.ledrugstoreparisien.com/

https://www.sortiraparis.com/loisirs/shopping-mode/articles/170718-le-drugstore-parisien-la-nouvelle-enseigne-dediee-au-bien-etre-et-a-la-sante-des

http://www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Breves/-drugstore-parisien-nouveau-concept-urbain-Oreal-Groupe-Casino-332215.htm

http://www.e-marketing.fr/Thematique/retail-1095/Diaporamas/zoom-drugstore-parisien-nouvelle-enseigne-beaute-services-333593/pour-bien-urbains-333594.htm

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/que-propose-le-drugstore-parisien-le-pari-ose-de-l-oreal-et-casino-1476503.html

https://www.myfeelback.com/fr/blog/retail-experience-client

http://culture.nextmodernity.com/archive/2006/01/11/le-mmarketing-de-l-ego-du-client-roi-au-client-moi.html

 

Laury HUBERTBachelor 3ème année – Cycle Intensif – 2018/2019