Lecture d’ESPien :  Histoire du visuel au XXe siècle  – Laurent Gervereau – Seuil – 2003

Nous entendons régulièrement que nous vivons dans une société de l’image, mais qu’est ce que cela signifie vraiment ?

Les images ont toujours existé au sein de notre société : nous rêvons, nous voyons, nous pensons. Cependant, un nouveau paramètre émerge : la consommation de l’image. La plupart des images produites, véhiculées et avalées par notre cerveau sont consommables, de ce fait dépendantes de l’industrie et de l’économie.

Ce constat entraîne plusieurs questions : choisit-on vraiment ce qu’on veut regarder ? Nous impose-t-on des images, rendues accessibles pour nous, selon un mode de présentation pré-défini ? Laurent Gervereau nous invite à y réfléchir dans son Histoire du visuel au XXe siècle.

Dans un monde où nous sommes noyés dans l’image, l’individu n’a plus le temps de discerner ce qu’il veut vraiment voir, ce qu’il est bien ou mal de voir. La société a entrepris de lui faciliter la tâche en valorisant les contenus visuels ce qu’elle a choisis, et dont elle fait des icônes.

Gervereau illustre sa démonstration avec plusieurs exemples dont celui de la Joconde : vous arrêteriez vous vraiment devant ce tableau, si celui n’avait pas été représenté des milliers de fois sur d’autres supports, mis sous vos yeux dans des circonstances multiples, considéré comment un monument de noter civilisation ? D’après l’auteur, non. Nous sommes amenés à consommer La Joconde car c’est un chef d’œuvre reconnu unanimement, universellement.

Ce livre interroge la manière dont l’image est devenue centrale dans notre univers, depuis l’invention de l’imprimerie jusqu’à la révolution technologique d’internet. Que nous dit-elle, jusqu’où s’étend son pouvoir d’influence, de manipulation ? Surtout à l’heure du tout digital, des réseaux abreuvés de visuels ? Qu’arriverait-il si nous étions soudain privés du web ?

Serions-nous libres à nouveau de regarder les images à notre convenance ? Ou serions-nous complètement perdus et désorientés, incapables de décrypter une quelconque figuration ? C’est aussi ce que l’auteur se demande … et ce à quoi nous devrions réfléchir en tant que communicants.

Pour en savoir plus :

https://www.seuil.com/ouvrage/histoire-du-visuel-au-xxe-siecle-laurent-gervereau/9782020554671

Emma PISARZMaster 1ere année – Cycle Intensif – 2019/2020