Les Apple Addicts : autopsie d’une passion

Vous possédez, chérissez un iPhone ? Un Mac ? Un iPad ? Les trois ???? Avec tous les accessoires ??? Ne cherchez pas plus loin, vous faites partie de la sphère des Apple Addicts. Et cela mérite d’êter creusé : être un adepte de cette enseigne désormais universelle est devenu très tendance et cela repose sur des techniques de séduction bien rodées. Qu’on se le dise, l’Apple Addict est le fruit du marketing spécifique d’Apple pour fidéliser ses clients et en faire ses meilleurs ambassadeurs. Explications.

L’Apple Addict : un clan privilégié

Disons le nettement : l’Apple Addict alimente un très fort sentiment dappartenance à la marque à la pomme croquée. C’est pour lui une véritable religion : il vit Apple, il mange Apple et il dort Apple. Il respire Apple.

Est-ce justifié ? Certes la marque de Steve Jobs propose des produits mixant innovations technologiques appréciables à un design épuré et séduisant. Des produits qu’elle vend très cher : un MacBook Pro est chiffré 1500 euros. Aussi, elle cible clairement les publics aisés, … qui ont donc les moyens de se payer ce que d’autres ne peuvent pas, ou vont tout faire pour y parvenir.

Parce que pouvoir acquérir ce type d’équipement, c’est intégrer le clan privilégié des fan boys d’Apple, des collectionneurs qui y trouvent un signe de reconnaissance et affichent leur appartenance à une certaine catégorie sociale, les CSP + comme on dit dans le jargon.

Bref être un Apple Addict, c’est faire partie d’une élite, d’une caste. Si l’innovation est le mot principal chez Apple, il s’agit aussi d’être en décalage, en avance, précurseur, pour ne pas dire visionnaire, dixit le credo : « Think Different ». « Pensez différemment » suppose alors de tout miser sur le disruptif. Et cela repose sur des ressorts technologiques et marketing bien huilés.

Think different ?

  • Premier point, il s’agit d’être initiateur et leader. Apple a été la première société à lancer une gamme de téléphones intelligents les fabuleux iPhone. D’autres pièces avaient déjà été créées comme l’iPod, mais l’iPhone demeure le produit phare qui a su faire décoller l’entreprise et qui l’a rendue incontournable dans le paysage digital.

  • De fait, Apple propose des produits toujours plus performants, solides, qui durent dans le temps, (excepté la batterie), et qui sont lookés sobrement pour capter un plus large public tout en jouant la carte de l’élégance épurée. Quant aux bugs et aux virus, ils n’existent pas : une véritable révolution dans le monde des ordinateurs !

  • Afin que ses acheteurs restent fidèles et n’aillent pas corrompre la pureté originelle de ses produits, Apple a tout fait pour que ses créations ne soient pas directement compatibles avec les articles des concurrents. Dès qu’on achète Apple, on est tenu de continuer à consommer Apple. La marque a été très intelligente à ce propos, pour ne pas dire rusée, pensant et orchestrant méticuleusement cette dépendance. Ainsi, les prises des chargeurs pour liPhone sont uniques et spécifiques, on ne peut utiliser de modèles généralistes ; seuls les iPhones peuvent être connectés aux MacBooks. Cette méthode se repend même jusqu’aux logiciels ! Pas de Word, de Power Point, ou d’Excel, chez Apple on dispose de Pages, Numbers et Key Note … et il faudra opérer une conversion complexe pour communiquer des fichiers lisibles à ceux qui fonctionnent sur PC.

Apple à la folie ?

La stratégie marketing d’Apple est retorse mais d’une redoutable efficacité : l’Apple Addict devient très vite accro, prêt à tout pour sa dose d’innovation ! A chaque nouveau lancement d’une nouveauté, les Apple stores du monde entier sont pris d’assaut, avec de longues files de fans avides d’acquérir le dernier bijou à la pomme croquée, quitte à attendre des heures voire des jours, parfois dans des conditions climatiques difficiles. 

Certains passent la nuit dehors devant les magasins, dautres font de longs trajets pour pouvoir se procurer l’ultime nouveauté. L’ouverture des portes se fait toujours sous les applaudissements et les cris de la foule. Les clients se précipitent, répartis par groupes de dix. C’est que la rupture de stock menace : dans certains Apple Stores, le stock est écoulé en quelques heures ; on a donc attendu autant de temps dehors pour au final ne repartir avec rien …

Du coup on est même prêt à se battre, comme se fut le cas lors du lancement de l’iPhone 4S en Chine en 2012, où on a frôlé l’émeute ! La police a dû intervenir pour séparer les clients qui avaient attendu en vain, certains commençant à jeter des œufs sur les devantures ! La marque a même du suspendre la diffusion du produit pour éviter que ses Apple Addicts ne s’étripent dans tous les points de vente du pays.

Des réflexes bien ancrés

A ce stade, l’Apple Addiction s’avère totalement disproportionnée, inquiétante, dangereuse même. Et ridicule. Autant de dérives qu’un collectif d’acteurs a voulu dénoncer de manière ironique. Le jour de la sortie du dernier iPhone X, un groupe de spécialistes de l’improvisation, Improve Everywhere, a ouvert un faux Apple Store à New York, histoire de mettre en lumière les réactions types de l’Apple Addict et l’emprise de la marque sur les consciences.

Pour réaliser son canular, le collectif de youtubeurs a choisi l’ascenseur en verre de la station de métro 23th street, alors en réfection, car il ressemble fortement au célèbre Apple Store de la 5ème avenue. Les acteurs ont juste eu besoin de coller la pomme blanche d’Apple sur la paroi en verre et de revêtir le célèbre tee-shirt bleu, caractéristique des vendeurs de la marque de Cupertino. Il n’y avait plus qu’à créer le traditionnel cercle de vendeurs devant l’accès de l’ascenseur, d’ajouter une file d’une cinquantaine de figurants interprétant les premiers clients, d’applaudir à chaque sortie d’un faux acheteur arborant un sac Apple vide … et d’attendre.

Progressivement des passants se sont arrêtés, ont posé des questions, surpris, heureux ou décontenancés de voir Apple s’installer dans un pareil endroit, puis ils sont venus compléter la file, se faisant littéralement prendre au piège de cette illusion, assimilant ce choix à une nouvelle audace, sans arriver à faire jouer leur esprit critique. Un manque de recul qu’Improve Everywhere a gentiment tourné en dérision, mais qui en dit long sur la manière dont apple a su coloniser les esprits et créer des réflexes de consommation.

Avec la mort de Steve Jobs, la marque à la pomme croquée risque fort de perdre son aura d’innovatrice technologique visionnaire et hype, dixit le très décevant lancement de l’iPhone X. Et si Apple perd du terrain à ce niveau, c’est toute sa stratégie de séduction qui risque fort d’en pâtir, frustrant des Apple Addicts qui pourraient bien passer de l’adulation aveugle à la critique féroce. Comme quoi la carte marketing de l’addiction client n’est pas toujours bonne à jouer ?

Pour en savoir plus :

http://www.geeketc.fr/pourquoi-je-suis-un-apple-addict/

https://www.normanfaitdesvideos.com/2012/02/15/les-apple-addict/comment-page-13/

http://www.fredzone.org/infographie-anatomie-apple-addict

http://www.parismatch.com/Vivre/High-Tech/Les-Apple-addict-recompenses-iPhone-6S-834901

https://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/3301652/2017/11/03/Ils-creent-un-faux-Apple-Store-les-fans-se-massent-pour-l-iPhone-X.dhtml

https://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/L-iPhone-4S-cree-l-emeute-en-Chine-452554-3225200

Émilie FRADIN – Bachelor 3eme année – RP/Event – 2017-2018