Les marchés de Noël : une tendance particulièrement attractive

Ils sont apparus en Autriche et en Allemagne durant le Moyen Age pour célébrer la Saint Nicolas, ont pris leur essor avec la Renaissance pour devenir un incontournable des célébrations de fin d’année : mais depuis quatre décennies environ, les marchés de Noël se sont massivement développés en France, envahissant les grandes villes comme les petites bourgades. Aujourd’hui chaque commune y va de son marché de Noël, avec chalets, artisans, Père Noël et attractions pour les enfants. Une aubaine pour les commerçants et les municipalités, un business particulièrement intéressant et plusieurs enjeux et obligations qu’il convient d’aborder pour comprendre l’envers du décor.

Les marchés de Noël français ont le vent en poupe

Paris, Lyon, Colmar, mais aussi Orléans ou Janvry … Les marchés de Noël ont le vent en poupe, pour une bonne raison : ils constituent un excellent moyen de dynamiser les villes françaises. En effet qui dit marché de Noël dit augmentation de la fréquentation des restaurants, des hôtels, mais aussi des centres-villes. Des chiffres ?

  • En 2014, on a comptabilisé 273 marchés sur le territoire … qui auraient attiré en moyenne 78 millions de visiteurs, français et étrangers.

  • Le chiffre d’affaire engrangé en moyenne ? 826 millions d’euros pour notre territoire, ce qui propulse la France juste derrière l’Allemagne, véritable experte du genre, qui génère en moyenne 2 477 millions d’euros de recettes à cette occasion.

  • Parmi les marchés de Noël français, les dix principaux drainent à eux seuls 72 % de la recette nationale.

Nous sommes clairement face à une nouvelle tendance de consommation. Afin de réguler ce générateur économique, une nouvelle charte a été créée en 2015 concernant tous les marchés de Noël de France ; l’objectif était de rendre plus transparent les prix et la qualité des produits vendus durant ces manifestations. Cette mesure a permis d’augmenter le nombre d’artisans français présents sur les marchés, mais surtout d’être beaucoup plus exigeant sur la qualité des produits vendus.

Marchés de Noël : un enjeu financier pour les exposants … et les municipalités

On imagine qu’avec pareil succès, le marché de Noël a un coût : il faut l’installer, l’entretenir, le sécurise le temps de l’événement. Aussi les exposants doivent-ils payer pour leur présence sur l’événement. Et c’est à Paris que l’emplacement coûte le plus cher. Lorsque le marché de Noël était encore installé sur les Champs-Élysées, la location du chalet pendant les 7 semaines coûtait entre 10 000 et 20 000 €. Le marché de Noël de La Défense est lui aussi extrêmement coûteux … jusqu’à 30 000 € pour un stand. Certes la rentabilité est au rendez-vous, à hauteur de 60 % pour certains, mais cette présence implique des frais de fonctionnement, le prix considérable de l’électricité notamment.

Bref, les marchés de Noël représentent un tel budget que certains exposants augmentent leurs tarifs ou lésinent sur la qualité de leurs produits afin de rentabiliser la location. Car l’investissement a été revu à la hausse depuis les attentats de 2015 : les villes organisatrices des marchés de Noël ont augmenté le budget attribué à la sécurité, comme à Colmar où l’on note une hausse de 65 % des frais qui passent à 220 000 €. Ce budget implique une contribution des principaux générateurs économiques de la ville : les hôteliers et les commerçants ont vu le prix du droit d’exposition croître afin de permettre à la mairie de sécuriser le périmètre environnant.

Marché de Noël : Strasbourg superstar

Le plus grand marché de France est sans surprise celui de Strasbourg, qui résume toutes les problématiques abordées précédemment.

  • C’est historiquement le plus vieux marché du continent, élu 1er marché d’Europe par le site CNN travel. Son ancienneté ainsi que l’investissement économique de la ville dans la promotion de cet événement local en font un lieu incontournable pendant les fêtes de Noël.

  • Il réunit plus de 2 millions de personnes dont 30 % de touristes étrangers, et génère 250 millions d’euros de chiffre d’affaire pour la ville.

  • 310 chalets sont installés pendant les 4 semaines du marché, pour un coût de 1 000 € à 7 000 €. C’est une véritable manne pour les commerçants, en particulier pour les hôtels qui réalisent durant le mois de décembre, 15 % de leur chiffre d’affaire annuel, avec 80 % de taux de remplissage.

  • Du côté de la sécurité, l’organisation du marché de Noël coûte à la ville de Strasbourg environ 2 millions d’euros, incluant en moyenne, depuis 2016, 450 000 € pour la sécurité (contre 250 000 € seulement en 2015).

Autant dire que les conditions d’admission pour intégrer cette manifestation sont strictement réglementées, la liste des candidatures étant examinée plusieurs mois avant l’événement. Les produits sont également contrôlés afin de déterminer s’ils peuvent être vendus, tout comme les chalets qui sont examinés afin de vérifier la qualité des décorations.

Un véritable savoir faire qu’il faut protéger et cultiver … car il séduit à l’international, partout dans le monde, comme une marque de fabrique à la française : Strasbourg a déjà exporté son marché de Noël à Tokyo, Moscou ou encore Pékin, ce qui lui a permis d’augmenter sa notoriété à l’étranger. Cette stratégie permet surtout à la cité alsacienne d’apparaître dans les circuits touristiques des Russes, des Chinois ou des Japonais venant visiter la France. Avec succès : sur les 2 millions de visiteurs qui se présentent, 30% viennent de l’étranger.

Pour en savoir plus :

https://www.gralon.net/articles/commerce-et-societe/services/article-quelle-est-l-origine-des-marches-de-noel–9423.htm

https://www.capital.fr/economie-politique/marches-de-noel-un-gros-business-pour-strasbourg-malgre-le-cout-de-la-securite-1187960

https://lifestyle.boursorama.com/evasion/marches-de-noel-entre-tradition-business/

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/histoires-d-info/le-marche-de-noel-de-strasbourg-cinq-siecles-d-histoire-s_3078081.html

https://guide.mfc.bayern/Les_origines_des_march%C3%A9s_de_No%C3%ABl

https://marchesnoel.fr/histoire-marche.html

https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/le-business-des-marches-de-noel-19e694cbcbdc19f0f03850603c29d898

https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/tourisme-le-marche-des-marches-de-noel_3115223.html

Emma TAVAN & Ludivine ZORZAMaster 1ere année – Cycle intensif – 2019/2020

Merci à Valentine CHAROY et Caroline BERTRAND pour la relecture