Paris Deco Off  : un rendez-vous majeur pour la décoration haut de gamme

Paris Deco Off, le célèbre rendez-vous parisien de la décoration, s’est tenu dernièrement du 16 au 20 janvier 2020, ouvrant le bal des rendez-vous déco et design de l’année. Partout dans la capitale, 117 créateurs, designers et fabricants ont profité de cette nouvelle édition pour faire découvrir leurs showrooms, leurs créations et leurs univers au grand public. Désireux de célébrer cette édition avec éclat tout en collant à l’actualité, les organisateurs Carole Locatelli et Hughes Charuit ont choisi comme fil directeur le thème de l’engagement éco-responsable afin d’inspirer les participants. Retour sur la logique et la portée de cette manifestation aussi esthétique que pertinente.

Le rêve comme motivation

Paris Deco Off est un rendez-vous très attendu de tous les passionnés de décoration, tissus, passementerie, mobiliers, luminaires et revêtement mural. C’est aussi l’opportunité de sensibiliser un public néophyte à aux réalités des grandes enseignes spécialisées dans ce domaine du luxe. Pendant cinq jours, les visiteurs peuvent explorer les ateliers des grandes maisons et découvrir leurs méthodes de travail, leurs savoir-faire ainsi que de nouvelles collections. En effet les marques profitent de cette manifestation pour dévoiler leurs nouveautés. Ainsi la grande maison Houlès vient de lancer trois gammes inédites de passementeries dont deux réalisées en partenariat avec de prestigieux designers tels que Michael Aiddus ou encore Bambi Sloan.

L’événement a aussi lieu dans la rue, transformant Paris en un gigantesque salon d’exposition à ciel ouvert. De la rue du Mail à la rue de Seine, 150 lampes en lin signées Master of Linen ont recouvert le parcours, emblématiques de cette édition placée sous le signe de l’éco-responsabilité. Des meubles surdimensionnés sont également exposés ainsi qu’une bulle géante de 20 mètres carrés, installée par Olivier Saguez sur la place Saint-Germain des Près. Objectif : montrer sur la place publique ce que les designers sont capables d’initier. Le rêve constitue une des motivations principales de l’événement.

Digitalisation et talents du futur

Le succès de ce rendez-vous repose sur plusieurs facteurs qui interviennent dans une stratégie de communication particulièrement intéressante à décortiquer.

  • L’audace et la beauté des créations présentées ont bien évidemment joué leur rôle, tout comme l’attrait pour les nouvelles collections, la présence de designers célèbres … ainsi la participation d’un célèbre créateur comme le new-yorkais Michael Aiduss est un gage de réussite avec une visibilité à l’international et volonté de se situer au cœur des tendances.

  • Digitalisation oblige, l’événement a également été profilé pour faciliter le partage de posts, la multiplication des stories et leur viralité via les hashtags. Les luminaires plus qu’iconiques que nous évoquions précédemment se retrouvent en story Instagram, de même les selfies avec le mobilier géant, le tout agrémenté de hashtags tels que #PDO2020 ou #parisdecooff. L’instantanéité des réseaux sociaux a été intégrée dans la logique esthétique de l’événement afin d’attirer de nouveaux visiteurs … qui ont pu participer sur Facebook au concours de la plus belle vitrine.

  • Afin de toucher un public plus large (et qui n’était pas forcément parisien durant cette période), l’événement a fait l’objet de vidéos diffusées sur une chaîne Youtube dédiée afin de relater par le menu les différentes expositions, d’interviewer les acteurs économiques de la filière ainsi que les créateurs invités. Ce JT quotidien vient compléter le catalogue disponible en ligne sur le site ainsi que les dossiers de presse et plaquettes détaillant les créations des maisons participantes.

  • Comme chaque année, Paris Deco Off se positionne comme soutien des jeunes talents en organisant un concours destiné aux étudiants des écoles d’art et de design. Cette année les candidats ont du plancher sur l’habitat du futur, afin de partager leur vision éco-responsable de la chambre de demain.

L’édition 2020 a, comme ses précédentes, été un succès … avec une nuance de taille : la jeunesse était au rendez-vous. C’était l’un des enjeux de Paris Deco Off que de rajeunir la cible, de séduire les millennials en choisissant une thématique qui les touche et en usant des outils 2.0 dont ils usent au quotidien. Il faut croire que la stratégie élaborée porte progressivement ses fruits. Rendez-vous dans le futur pour faire le point.

Pour en savoir plus :

https://www.paris-deco-off.com/

https://www.marieclaire.fr/maison/paris-deco-off-cinq-jours-autour-des-editeurs-de-tissus-et-de-papiers-peints,1146838.asp

 

Hugo QUETU – Bachelor 2eme année – 2019/2020