Réseaux sociaux et urgence climatique : la viralité positive comme moteur

Désormais incontournable, la lutte contre le réchauffement climatique a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux par la création de nombreux challenges développés autour de la cause et qui permettent à chacun d’agir à son échelle en affichant son implication. Preuve que ces réseaux sont désormais indissociable d’une action de communication et de mobilisation d’envergure et qu’ils jouent un rôle essentiel avec une méthodologie forte dont il convient de s’inspirer. Retour sur ces phénomènes qui ont permis de rassembler les internautes autour de la cause environnementale.

Deux temps fondateurs

Précisons que la genèse de combat par social media interposés prend racine dans deux événements précis, deux temps fondateurs qu’il convient de contextualiser.

  • La mobilisation débute avec la démission du ministre de l’environnement Nicolas Hulot, annoncée le 29 août 2018 au matin sur France Inter : cette décision, fortement virale, émet un signal d’alerte puissant quant à l’urgence environnementale de la planète. Le soir même, un internaute appelle à la mobilisation : c’est la première « Marche pour le Climat », qui rassemblera le samedi 8 septembre 2018 à Paris plus de 100 000 personnes, et ce, grâce à un évènement créé sur Facebook.

  • Le 14 décembre 2018, lors d’un discours à la COP 21, Greta Thunberg, jeune suédoise de 16 ans et icône de la lutte contre le changement climatique se fait remarquer par sa détermination. Son discours, également devenu viral sur le web, encourage les lycées et jeunes étudiants du monde entier à boycotter les cours tous les vendredis pour alerter les politiques et l’opinion publique sur l’urgence climatique à l’occasion du #FridaysForFuture.

#10yearschallenge : vers une prise de conscience collective des internautes ?

Si la plupart des challenges ont aujourd’hui pour but de divertir, certains ont une portée plus sérieuse. Lancé sur les réseaux sociaux en janvier 2019 et devenu très vite viral en quelques jours, le #10yearschallenge en fait partie, qui consistait initialement à partager une photo de soi datée d’il y a dix ans et de la comparer avec une photo de soi, actuelle. Ce challenge a été repris en postant deux photos d’un même lieu naturel à 10 ans d’intervalle afin de montrer les désastres que peut causer le réchauffement climatique sur la nature.

De nombreux comptes Instagram ou Twitter d’organisations ou de personnalités impliquées dans l’environnement n’ont pas hésité à relayer ce défi, comme l’acteur et réalisateur Guillaume Canet ou Greenpeace. « Prendre part aux tendances diffusées sur les réseaux sociaux est pour nous un moyen d’interpeller davantage les gens et de les informer sur les questions environnementales, dans l’espoir de les pousser à faire des actions pour la protection de la planète », expliquait d’ailleurs Arin de Hoog, chargé de communication à Greenpeace international, à L’Obs.

#Trashchallenge : nettoyer la nature ensemble, c’est possible !

Autre initiative mondiale, le #Trashchallenge (ou #Trashtag), est relancé par un internaute début mars sur les réseaux sociaux. Ce challenge consiste à prendre en photo un espace de nature avant et après l’avoir nettoyé de ses déchets. Dans son explication, l’internaute encourage les jeunes à débarrasser la nature de ses déchets. Ce hashtag a été relayé des milliers de fois et des comptes sur Instagram ont également été créés pour relayer les photos prises par les internautes.

Le mouvement #Onestprêt

Plus local cette fois-ci, le mouvement français « On est prêt » s’est formé mi-novembre. Composé d’une soixantaine de créateurs de contenu et vidéastes (on retrouve notamment les Youtubeurs Enjoy Phoenix, Mcfly et Carlito, Natoo, Norman fait des vidéos…), il avait pour but de sensibiliser leur communauté (les jeunes entre 12-25 ans) à l’écologie. Cette initiative a eu lieu un mois, du 15 novembre 2018 au 15 décembre 2018, durant lequel ces Youtubeurs ont proposé à leurs communautés des défis écologiques à effectuer.

Les challenges étaient répartis en trois catégories : « Zéro déchet », « Eat different » (réduire sa consommation de viande, manger local) et « énergie » (sensibiliser à l’utilisation de transports propres). Les participants devaient s’inscrire via l’application de messagerie instantanée Messenger et recevaient un défi par jour comprenant une vidéo de l’un des Youtubeurs.

« Avec #onestprêt, on veut cette fois capter un public qui était peu réceptif à la communication de l’écologie. Il faut arrêter de prêcher des convaincus et briser l’entre soi des chaînes engagées pour aller vers le grand public », observait Lénie Chérino, vidéaste plus connue sous le nom de Sophie, assistante du Youtubeur Professeur Feuillage, très impliqué dans la cause environnementale.

Encourager le nettoyage citoyen avec #1dechetparjour

L’opération #1dechetparjour (#1pieceofrubbish en anglais), mise en place par le Britannique Eddie Platt, surfe, elle aussi, sur cette viralité positive, invitant chaque internaute à poster un selfie à chaque ramassage de déchet, puis à désigner cinq amis pour relever le défi du nettoyage citoyen.

« C’est un moyen d’alerter les autorités, mais aussi de sensibiliser et de mobiliser des citoyens afin qu’ils adoptent de bonnes pratiques au quotidien. Le selfie atteste l’authenticité de l’image puisqu’il justifie de la présence de l’auteur de la photo sur les lieux au moment des faits. Ma plus grande satisfaction est d’avoir pu faire en sorte que d’autres jeunes s’approprient le concept » se réjouissait Fatoumata Chérif, activiste environnementale et créatrice de l’opération #selfiedéchets en Guinée.

Sur Instagram, le selfie déchets s’inscrit en réaction à une vision « instagramisée » de notre société où, au lieu d’utiliser des filtres pour rendre son quotidien plus graphique, on cherche au contraire à le montrer dans sa pure naturalité.

La campagne #Lapireexcuse réalisée par le collectif Sorry Children

Aux côtés du collectif Sorry Children et du street artiste Josef Hélie, scientifiques, artistes, journalistes, activistes, politiques, sportifs, avocats, Youtubeurs, chefs d’entreprises s’engagent à diffuser la campagne sur la toile. A travers l’opération #Lapireexcuse, ces personnalités appellent à agir avant qu’il ne soit trop tard et qu’il faille « trouver des excuses » pour les générations futures.

Le collectif a ainsi mis en place une plateforme qui génère des excuses et des solutions pour passer à l’action. Parmi les justifications proposées, on trouve « Je n’ai rien fait parce que j‘ai demandé à mon chien ce qu’il en pensait, il m’a répondu ouaf », « Je n’ai rien fait parce que je savais mais j’étais dans une phase de déni » ou encore « Je n’ai pas fait tout ce que j’ai pu parce que j’aimais trop voyager ».

Une photo Instagram qui plante des arbres avec la marque Tentree

Après le record de « J’aime » du World Record Egg mis en place par l’association Mental Health America consacrée aux personnes atteintes de maladie mentale, c’est au tour de la marque Tentree de faire appel à ses internautes pour obtenir un maximum de « J’aime » sur Instagram, dans le but cette fois-ci … de planter des arbres !

Mi-avril 2019, une photo publiée sur le compte Instagram Tentree a bouleversé la planète. Son objectif : obtenir le plus de « J’aime » possible sur la photo afin de planter des arbres. Initialement, lil s’agissait d’atteindre 5 millions de « likes » en 24 heures, afin de planter 500 000 arbres (un arbre tous les 10 « J’aime »). Mais le succès, foudroyant, a explosé ces estimations : avec 20 millions de « J’aime », Tentree s’est engagé à planter 1 million d’arbres. Une visibilité sans précédent pour cette marque de vêtement en ligne éthiquement et écologiquement responsable dont le but est d’aider à la reforestation dans les zones fortement touchées par la déforestation !

Pour les intéressés, il est possible de voir un compteur d’arbres plantés sur leur site web ; avec 10 arbres pour chaque achat, le compteur affiche déjà plus de 30 millions d’arbres plantés ! Si cette opération a permis de regrouper les internautes afin d’agir pour une cause commune, elle visait également à gagner en nombre d’abonnés et du trafic sur le site web : c’est pari gagné de tous les côtés.

En somme, à une période où la lutte contre le réchauffement climatique s’impose progressivement dans les esprits des citoyens, de telles opérations permettent de rassembler afin d’agir pour une cause commune, un objectif partagé. Ces challenges permettent de mettre en exergue la volonté croissante de faire réagir les politiques et les opinions publiques sur l’urgence climatique. Et si cela n’a pas d’impact direct sur l’environnement, cela prouve tout de même l’implication croissante d’individus désireux d’agir.

Pour en savoir plus :

Les jeunes se mobilisent pour le climat (22 février 2019)

https://www.vousnousils.fr/2019/02/26/les-jeunes-se-mobilisent-pour-le-climat-621123

« 10YearChallenge » : des écologistes sensibilisent les gens face au réchauffement climatique (19 janvier 2019)

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20190119_01283879/10yearchallenge-des-ecologistes-sensibilisent-les-gens-face-au-rechauffement-climatique

Greenpeace s’empare du #10yearchallenge pour alerter sur l’avenir de la planète (17 janvier 2019)

https://www.nouvelobs.com/planete/20190117.OBS8702/greenpeace-s-empare-du-10yearchallenge-pour-alerter-sur-l-avenir-de-la-planete.html

Ce « 10 years challenge » façon écologique nous montre l’urgence environnementale à laquelle nous faisons face grâce à des clichés poignants (21 janvier 2019)

http://www.letribunaldunet.fr/ecologie/10-years-challenge-ecologique.html

Le #10yearschallenge : un défi détourné à la sauce écologique (23 janvier 2019)

https://www.linfodurable.fr/environnement/le-10yearschallenge-un-defi-detourne-la-sauce-ecologique-9153

#Onestprêt : des stars de YouTube et des réseaux sociaux s’engagent pour le climat (6 novembre 2018)

https://www.telerama.fr/television/onestpret-des-stars-de-youtube-et-des-reseaux-sociaux-sengagent-pour-le-climat,n5882212.php

Encourager le nettoyage citoyen via le « selfie déchet » (7 mai 2018)

https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/05/07/encourager-le-nettoyage-citoyen-via-le-selfie-dechet_5295373_4497916.html

Compte Instagram de Tentree

https://www.instagram.com/tentree/?hl=fr

Climat : le collectif Sorry Children lance la campagne #lapireexcuse (15 mars 2019)

https://www.ladn.eu/adn-business/corporate/developpement-durable/climant-lancement-campagne-lapireexcuse/

 

Jeanne BACCAINI – Bachelor 3eme année – Stratégie digitale – 2018/2019