Séoul 2 : Student Heaven

Nous évoquions hier Séoul comme plaque tournante de la mode internationale ? C’est oublier un autre aspect à la fois contradictoire et complémentaire : coeur économique du pays, cette capitale acquiert un véritable prestige mondial de par la qualité de son enseignement universitaire : plus de 100 000 étudiants venus des quatre coins de la planète y transitent pour s’y former, attirés qu’ils sont par le prestige de l’enseignement universitaire, par l’offre pléthorique des sites culturels et historiques et surtout par la vie urbaine en perpétuelle métamorphose. Je vous explique ?

Attirer des étudiants étrangers

En 2016, environ 100.000 jeunes de la planète entière sont venus étudier en Corée du Sud, et plus particulièrement à Séoul. Beaucoup sont originaires des pays asiatiques comme le Japon, le Vietnam ou la Chine mais on assiste actuellement à une augmentation considérable d’étudiants européens et américains. De fait, la capitale intègre cette embellie dans son plan de développement à l’international. Séoul a clairement pour objectif d’accueillir près de 200.000 étudiants étrangers en 2023.

Aussi le gouvernement a décidé d’instaurer des mesures incitatives par un accès plus facile d’obtention de visas et une augmentation du nombre de cursus universitaires en anglais. La multiplication des partenariats entre les écoles coréennes et les écoles internationales (notamment françaises) permettent également aux élèves de venir découvrir ce pays, ses traditions, ses conditions de vie, et ses enseignements. C’est qu’ils vont travailler dans les mêmes conditions que les élèves coréens et ainsi s’immerger dans leur culture, leur mode de vie. Quoi de mieux pour apprendre et s’enrichir ?

Écoles prestigieuses et super campus

En effet, Séoul abrite un éventail de facultés de haut vol, ainsi que les écoles les plus réputées du pays :, une vingtaine de ces établissements figurent dans le classement mondial QS 2016-2017 des meilleures universités. Parmi elles, on compte la Seoul National University, fameuse pour son secteur de recherche dans les technologies avancées de l’information et de la bio-informatique, la Korea University, connue pour ses études de la littérature et des langues, la Yonsei University, appréciée pour son programme en politique sociale et administratif, la Hanyang University tournée vers l’ingénierie et la technologie.

Campus universitaires immenses et accessibles, pléthore de cafétérias, de terrains de sport notamment de football et de basketball, jardins bordés de cerisiers, bâtiments destinés aux expositions culturelles … la tendance est à l’espace et au confort. Les bâtiments font entre 10 et 15 étages, qui rassemblent tous les étudiants, de la première année de licence au MBA. Au dernier étage, le panorama dévoile tout le campus et il est possible d’apercevoir les immeubles résidentiels, une partie pour les filles, une autre pour les garçons. Les chambres de 20 m² destinées à accueillir deux personnes en colocation, sont équipées de lits, de bureaux, d’une salle de bain privative. Les colocataires sont mélangés entre internationaux et locaux.

Gastronomie et vie nocturne

Berceau de la K-Pop, Séoul se distingue par sa gastronomie, ses restaurants typiques, ses plats traditionnels : barbecues de bœuf ou de porc, fruits de mer, bols de soupes aux pâtes coréennes mélangées avec divers ingrédients notamment les raviolis, les œufs, des herbes et épices, le tout relevé par le très pimenté kimchi. Les tarifs sont très abordables mais le service s’arrête relativement tôt, aux alentours de 22h. La soirée peut ensuite continuer dans une des boîtes de nuit emblématiques de Séoul, avec un choix musical varié allant de la K-pop coréenne aux musiques commerciales internationales, le tout animant une foule de locaux habillés de façon extravagante.

La capitale est également réputée pour ses nombreux bars et cafés. Il existe plusieurs spécificités de bars : outre les établissements à thème souvent très insolites ( à chat, à moutons, à caca, … ), plusieurs, plus classiques, proposent de consommer une boisson et de jouer aux jeux vidéo ; d’autres proposent quelques parties de billards, d’autres encore offrent une soirée dédiée au karaoké. Une activité quasi sacrée à Séoul : le karaoké est synonyme d’amusement, de plaisir et de performance entre amis ; il est même possible d’écouter les locaux chanter Édith Piaf en coréen !

En somme, tout Séoul est désormais pensé pour accueillir les étudiants étrangers en masse, et leur offrir une expérience unique au sein de sa culture traditionnelle, de son modèle économique dynamique, et de son enthousiasme nocturne. Bref, il n’y a plus qu’à faire vos valises ?

 

Pour en savoir plus :

https://www.letudiant.fr/etudes/international/etudier-en-coree-du-sud-poser-ses-valises-a-seoul.html

 

Léa DESMOTTES – Bachelor 2eme année – 2017-2018