Une pincée de culture : la musique électronique

La musique électronique … l’électro … Depuis les années 50 où elle émerge, elle a su se tailler la part du lion. Laurent Garnier, Arnaud Rebotini, Jennifer Gardini, Daft Punk, la liste est trop longue des DJ qui en ont fait la renommée. ce qui est sûr, c’est que l’électro fait désormais partie du paysage musical et que tout communicant doit en cerner le fonctionnement et les enjeux. Déjà parce que c’est un marché très porteur qui pèse 416 millions d’euros. Ensuite car elle est fréquemment utilisée dans les publicités et les bandes originales de films. Bref vous avez tout intérêt à vous y connaître un peu. Pour y parvenir, voici cinq documentaires pour explorer l’histoire de la scène électronique et ses multiples facettes : 

Pump Up The Volume

Le documentaire retrace l’histoire des genres pivots de la musique électrique : on commence par la vague disco des années 70’s. On découvre ensuite la Warehouse à Chicago, le club où le DJ Frankie Knuckles va au début des 80’s inventer la house music. Puis le documentaire évoque l’importation du genre par les jeunes anglais qui mondialiseront le genre via l’acid house et les raves. Pump up the volume demeure le film le plus emblématique sur le sujet, complet, riche en archives et en interviews de pionniers de la musique électronique.

Sous le donjon de Manu Le Malin

Réalisé par le collectif La Sourdoreille, ce film d’une heure évoque le parcours de Manu le Malin aka Emmanuel Dauchez, artiste emblématique des musiques électroniques en France. A la fois respecté par la scène hardcore et la scène techno, cet artiste cultive ses différence. Tourné en 2016 au Château de Keriolet, lieu symbole des raves bretonnes depuis les années 90, ce portrait met aussi en lumière le travail de l’équipe du Festival Astropolis et de Christophe Lévêque, le propriétaire du Château. 

Berlin, le mur des sons

Paru en 2014, ce film produit par ARTE retrace en une heure l’avènement de la scène techno, le rassemblement de Berlin Est & Ouest par la musique et la transformation de lieux désaffectés night clubs, suite à la chute du mur de Berlin en 1989. Le documentaire met surtout en lumière l’étroit lien entre la politique et la musique électronique. 

Paris is burning

Un film culte réalisé par Jennie Livingstone en 1991, qui ne traite pas de la musique électronique à proprement parler mais du voguing, danse issue des minorités raciales et LGBT, s’inspirant de la marche des top-models sur les défilés, principalement accompagnée par de la musique house et garage. Empreint d’une atmosphère joyeuse, énergique, chaleureuse, le documentaire nous replonge dans cette culture new-yorkaise des ballrooms, au cœur des communautés underground drag, queer afro-américaines et hispaniques. 

Raving Iran

Ce documentaire datant de 2017 aborde la question de la culture rave à Téhéran. Il nous raconte l’engagement de deux DJs qui se démènent pour faire connaître leur musique et la développer au sein d’un pays où la musique « occidentale » est interdite de diffusion. 

 

 Roshane GOEVELINGER – Bachelor 2eme année – 2019/2020