Conseil d’ESPien : études par correspondance … une source d’inspiration !

« Avec qui vas-tu communiquer si tu travailles toute seule chez toi ? » … « Ils vont t’apprendre à téléphoner ? » … « Ce n’est pas en envoyant par mail des devoirs écrits qu’on devient un communicant compétent. » Autant de réflexions que j’ai pu entendre avant d’entamer un BTS Communication à distance. Certes les études par correspondance peuvent l’idée qu’on se fait de la communication … en apparence. Car cette expérience m’a au final apporté des armes essentielles pour mener ma carrière d’ESPienne. Des commandements qu’il convient de respecter à la lettre.

 À la recherche de l’information tu partiras

Les organismes d’enseignement à distance promettent un accompagnement personnalisé de chaque étudiant. Et en effet, il l’est puisque les élèves n’ont d’autre choix que d’assurer leur propre suivi. Le CNED affiche un effectif total de 2300 professionnels pour 220 000 usagers ; forcément, l’étudiant se retrouve plus souvent seul face à son écran que bien accompagné.

  • C’est donc seul qu’il doit comprendre le fonctionnement de la plateforme internet de rendu des devoirs, le système des leçons et tout ce qui composera son environnement de travail au cours de l’année. Fini d’avoir toujours un professeur à disposition pour répondre à la moindre question. Le futur communicant doit d’ores et déjà rechercher l’information par lui-même. Il ne suffit plus de lever la main pour demander.

  • S’il a une question quelle qu’elle soit, le CNEDien doit alors se munir de son téléphone et se familiariser avec les relances téléphoniques. Il s’habitue à passer de service en service, ainsi tenu de résumer n’importe quel problème en un minimum de mots. Une qualité qui sera fort appréciable lorsqu’au cours de sa carrière il devra rédiger des titres accrocheurs ou des messages publicitaires percutants, pitcher un sujet en moins de 4 minutes.

  • Avant même d’avoir abordé un cours sur ce sujet, la veille n’a déjà plus de secret pour lui. Mots-clés dans le moteur de recherche, lecture assidue des plaquettes et fascicules de l’école, passage à la loupe des blogs et groupes Facebook d’étudiants dans la même situation, il a compris seul qu’il est nécessaire de multiplier les sources et les méthodes de recherche. Et une fois les informations collectées, il lui reste encore à trier et vérifier les différentes versions obtenues avant de les exploiter. Par ce biais, l’élève à distance apprend à travailler avec méthode et de façon organisée.

Organisé tu seras

Livré à lui-même, l’étudiant par correspondance aurait tort de négliger son organisation. Sans emploi du temps, sans limite de rendu des devoirs fixée par le CNED si ce n’est la fin de l’année scolaire en juin, on a vite fait de se laisser déborder. D’autant qu’avec une vingtaine de devoirs à rendre et une douzaine de matières à étudier en BTS Communication, l’étudiant doit faire preuve, comme tout bon communicant, d’une parfaite polyvalence.

Il doit savoir passer d’une discipline à une autre avec dextérité et donc organiser ses tâches selon leur ordre de priorité. Pour s’en sortir, il a alors recours à l’outil préféré des professionnels de la communication : le rétroplanning ! Il se fixe lui-même ses dead lines et doit faire preuve de rigueur pour s’y tenir. Et c’est là que ses compétences stratégiques entrent en compte.

Une stratégie tu instaureras

Les études par correspondance nécessitent , comme tout projet de communication, de se fixer des objectifs SMART. Spécifique : terminer 5 devoirs. Mesurable, Ambitieux et Réaliste : obtenir telle note. Temporel : avant telle date. Afin de réaliser son projet, l’étudiant devra mettre en place une stratégie imparable.

Pour valider une année au CNED il est nécessaire de valider au moins 50% des devoirs demandés. Et avec les contre temps qui peuvent survenir au cours de l’année tels que les petites baisses de motivation ou des journées imprévues passées devant Netflix au lieu de travailler, il se peut que le projet initial de les rendre en totalité soit compromis. Le futur professionnel de la Communication doit alors dégainer ses capacités d’adaptation et faire preuve de souplesse pour réorganiser ses objectifs.

Il lui faut cibler les actions les plus efficaces à mener, à savoir les 50% de devoirs les plus stratégiques en terme de rentabilité : lesquels demandent de mettre en place le moins de moyens et sont susceptible de rapporter une meilleure note ? Il ne lui restera ensuite qu’à travailler jusque tard le soir pour boucler ses projets en temps et en heure. Une autre habitude qui lui sera utile au cours de sa carrière.

À soigner ton image tu veilleras

Noté par des professeurs qu’il ne rencontrera jamais, ces quelques devoirs rendus sont la seule occasion pour l’apprenti communicant de se montrer sous son meilleur jour. Impossible de séduire ses interlocuteurs par une parfaite élocution ou avec un joli sourire. Ses copies sont le seul reflet de lui-même qu’il peut mettre en avant. Elles doivent donc être irréprochables.

Il lui faut alors faire preuve de créativité pour soigner ses devoirs d’un point de vue visuel. Mais une belle présentation ne suffira pas. Il devra aussi faire preuve de capacités rédactionnelles hors pair. Son orthographe doit être irréprochable et ses tournures de phrases attrayantes car il n’y a que via l’écrit que l’étudiant par correspondance peut s’exprimer et convaincre qu’il est un bon élément.

Récapitulons : le format d’études à distance permet aux étudiants d’acquérir bien plus de connaissances que celles enseignées en cours. Elles mettent à l’épreuve sa débrouillardise et ses capacités d’adaptation tout en développant son autonomie et sa maturité. En tant que futur communicant, elles lui permettent également de développer des compétences essentielles pour sa future carrière. Analyse et synthèse, veille opérationnel, prise de contact téléphonique, mise en place d’une stratégie, création de rétroplanning et capacités rédactionnelles … Autant de connaissances qu’il étudiera en cours, auxquelles les études à distance lui permettront de se confronter concrètement…. Et dont il se servira ultérieurement en agence comme chez l’annonceur.

Pour en savoir plus :

https://www.digischool.fr/methodologie/formation-distance/chiffres-cles-cours-par-correspondance-15668.html

https://www.cned.fr/?gclsrc=aw.ds&&gclid=CjwKCAiAqqTuBRBAEiwA7B66hTEQWE-dZmqFURQ8ub_E3GLhWztuEwcVQf_OG6IGC3Oy7jKaVHZ4IRoCt6IQAvD_BwE https://www.iscom.fr/fr/iscom-strasbourg/actualite-de-iscom-strasbourg/1206-travailler-en-communication-les-qualites-indispensables

Eugénie NERFIE – Bachelor 3eme année – RP/Event – 2019/2020