Paris Games Week 2018 : décidément un des salons incontournables en France

Après plus de cinq jours de fête, la 9ème édition de la Paris Games Week a fermé ses portes. Comptant parmi les cinq salons de jeux vidéo les plus importants au monde, la PGW selon les intimes est l’occasion pour les spécialistes de prendre le pouls du secteur et d’en découvrir les tendances. C’est également l’opportunité pour une foule de plus en plus hétéroclite, où les gamers du dimanche et les familles prennent désormais le pas sur les hardcore gamers, de s’adonner le temps d’une journée aux jeux vidéo.

Mais qu’en est-il vraiment de cette édition 2018 par rapport à l’édition 2016 que Loris FLECHE vous avait fait vivre ? Quelles leçons cette 9ème édition nous apporte-t-elle en matière de marketing, de publicité, de communication dédiés à ce secteur spécifique ? Un petit tour d’horizon de ce salon made in France s’impose, pour en savoir plus sur les orientations de ce marché en plein essor.

PGW : bilan de santé des constructeurs

Si Nintendo avait brillé par son absence au cours de l’édition 2016, le constructeur nippon a fait son grand retour en 2017 … et cette année encore. En cause le lancement réussi de sa nouvelle console hybride, la Nintendo Switch, qui en moins de deux ans, a été vendue à plus de 20 millions d’exemplaires1 soit plus de la moitié des 36 millions2 de Xbox One écoulées depuis 2013.

Il est donc possible de mesurer l’état de santé d’un constructeur en fonction de sa présence à la PGW, … et de la taille de son stand. Prenons les deux autres géants du secteur, Microsoft et Playstation, et revenons quelques années en arrière, particulièrement en 2013 avec le lancement de la nouvelle génération de consoles. Fort de son succès avec la Xbox 3603, Microsoft s’arroge alors le plus gros stand du salon, Playstation faisant pâle figure à côté malgré des chiffres de vente légèrement supérieurs à Microsoft.

Quelques années plus tard, et le lancement catastrophique de la Xbox One, le constructeur est aujourd’hui obligé de partager la moitié de son stand avec PUBG (PlayerUnknown’s Battleground). A contrario, Playstation se paye le luxe d’un espace impressionnant, avec des animateurs disséminés un peu partout et plusieurs exclusivités présentées. Voici qui démontre définitivement la domination de la PS4, avec ses 82,2 millions4 de consoles vendues, sur cette génération de consoles de salon.

Bye bye les hardcore gamers ?

Il ne faut pas se le cacher : la PGW est à la base un salon dédié et entièrement pensé pour le pure Gamer. Exit la famille ou le joueur du dimanche, les premières éditions sont destinées aux passionnés : stand, présentation de nouveautés, constructeurs de cartes graphiques, processeurs. Bref, la Paris Games Week était initialement l’antre éphémère de la communauté jeux vidéo.

Est-ce désormais terminé ? Pas totalement, même si aujourd’hui c’est en passe de changer ! Pour avoir fréquenté ce salon au cours de 5 éditions différentes, j’ai pu constater cette année une réelle différence. Les gamers côtoient les grands-parents accompagnant leurs petits-enfants, les joueurs de 15 ans tiennent la manette en compagnie de leurs parents, les poussettes envahissent les pavillons. Bref, la population de la PGW se diversifie… et c’est tant mieux !

Cette évolution prouve la démocratisation du jeu vidéo, poussée par le marketing des grandes entreprises, via notamment le jeu mobile. Finie l’image trop souvent usitée du gamer boutonneux ; bienvenue aux jeunes enfants, aux adultes voire même aux seniors. La Paris Games Week, en plus d’être le symbole de la puissance culturelle de la France dans le monde du jeu vidéo, constitue un moyen pour les familles de se retrouver et de partager un moment autour d’une passion commune.

Le phénomène Fortnite

Connaissez-vous Fortnite ? Je suis sûr que oui ! Impossible de résister à la vague d’informations qui a parcouru les médias traditionnels ou spécialisés dans le jeu vidéo. Mais au cas où, petite piqûre de rappel : Fortnite est un jeu conçu par Epic Games 5(Unreal, Gears of War, Paragon, …) proposant différents modes de jeux, basé sur le concept du film Battle Royal.

Publié en 2017, il a très vite rencontré un vif succès au point de rapidement dépasser ses concurrents, comme PlayerUnknow’s Battleground, et de battre tous les records de connexion : 3,4 millions de joueurs connectés en simultané en février 20186. Avec ces chiffres faramineux, l’éditeur a réussi à investir le deuxième stand le plus vaste (et très certainement le plus impressionnant en terme d’animation), juste derrière celui du constructeur et éditeur Playstation.

Enfin, pour asseoir son image d’éditeur désormais emblématique du secteur, Epic Games a, avec l’aide de Dina, triple championne de France et vice-vice-championne du monde de Just Dance, réussi le pari de faire reproduire à 383 personnes revêtues d’un pull rose au couleur de Fortnite, une « routine d’émottés de jeux vidéo » (comprenez ici une imitation des danses disponibles dans le jeu). Le tout afin d’officialiser, à l’aide de membres du Livre Guiness, un record mondial. Un sacré coup de pub !

Avènement de l’e-sport

Lors du précédent article de 2016, Loris soulignait la montée en puissance de l’esport, notamment sur la scène française. Sans aucun doute, on peut même affirmer que la croissance de cette discipline a dépassé toutes les attentes et qu’elle pèse désormais lourd dans l’orientation du gaming en général.

Aujourd’hui, des grandes marques s’associent aux différentes teams, comme Orange avec Vitality ; les clubs de sport traditionnels lancent leurs propres équipes, notamment le PSG ; et la valeur de ces équipes rivalise aujourd’hui avec celle de clubs de Football, à l’image de l’équipe e-sport Cloud9 (310 millions de dollars)7. Cette évolution fulgurante se traduit, au sein de la Paris Games Week, par une place accrue à l’E-sport, notamment avec l’ouverture d’un pavillon entier dédié au sport électronique (le numéro 3, 22 417m2).

Les différentes scènes ont ainsi vu défiler plusieurs finales internationales masculines et féminines, des concours de Cosplay, des meet-up avec plusieurs YouTubeurs, … avec bien entendu plusieurs dizaines de marques (ainsi que la région du Grand Poitiers) présentes au sein du Pavillon. Voici qui confirme ce que j’évoquais dans mon article de décembre 2017 : « L’e-sport, nouvel eldorado pour les marques ». Le secteur est bankable, séduisant et attire sponsors, partenaires et investisseurs qui comptent bien exploiter ce filon.

Cette édition 2018 de la Paris Games Week confirme ce que bon nombre de médias ont relayé les dernières semaines : un secteur du jeu vidéo florissant, une montée en puissance de l’e-sport, mais surtout une démocratisation du gaming au sein des familles, bref la fin d’un secteur de niche. Cette édition fut également l’année de tous les records : celui du nombre d’exposants (188), du nombre de jeux présentés (205), de la superficie (85 000 m2) ainsi que du nombre de visiteurs (316 000). Pari réussi pour le Syndicat du jeu vidéo et reconduit pour l’édition 2019 ?

1 Chiffre du 30 juin 2018, rapport NINTENDO

2 Chiffre de février 2018, d’après Daniel Ahmad, spécialiste des données du marché vidéoludique

3 85,80 millions de Xbox 360 vendues contre 86,90 millions de PS3 vendues, d’après VG Chartz

4 Chiffre de fin juillet 2018, rapport PLAYSTATION

5 Epic Games est le développeur et l’éditeur du jeu vidéo Fortnite

6 Record datant de février 2018, le précédent record de 3 millions étant détenu par PlayerUnknown’s Battleground en décembre 2017

7 Chiffre portant sur les données 2018, publié par Forbes en novembre 2018

Pour en savoir plus :

https://www.parisgamesweek.com/

http://www.nrj-games.fr/news/paris-games-week-pgw-2018-tour-des-stands-reportage-photos-salon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fortnite

https://www.warlegend.net/fortntie-battle-royale-un-record-de-joueurs-simultanes-a-mis-les-serveurs-en-pls-ce-weekend/

https://www.parisgamesweek.com/fr/article/le-plan-du-salon

https://www.parisgamesweek.com/media/upload/file/PGW18-PLAN.pdf

http://www.team-aaa.com/ow/news-48377-0-1-c9_plus_grosse_valeur_mondiale_selon_forbes.html

http://labs.paris.fr/commun/Porte_Versailles_2e_partie.pdf

https://siecledigital.fr/2018/07/31/nintendo-switch-est-vendue-a-plus-de-19-millions-dunites/

https://www.presse-citron.net/xbox-one-35-millions-de-consoles-vendues-contre-76-millons-de-ps4/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Xbox_One

https://www.parisgamesweek.com/fr/article/on-vous-dit-merci

http://www.jeuxactu.com/ps4-sony-devoile-les-chiffres-de-ventes-de-la-console-et-c-est-impress-114780.htm

https://www.warlegend.net/pubg-cap-3-millions-de-joueurs-simultanes-a-ete-atteint/

Quentin BOURGUIGNON – Bachelor 3ème année – Stratégie Digitale – 2018-2019